Projet d'attentat d'un groupe néonazi


22 octobre 2021
Le gourou ultra-complotiste Rémy Daillet, déjà soupçonné d’être le cerveau de l’enlèvement de la petite Mia, a été extrait de sa cellule pour être entendu dans le projet d’attentat contre une loge maçonnique.
Les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont placé en garde à vue Rémy Daillet, figure française très influente du complotisme, ainsi que Ginette M., sa secrétaire, une femme âgée de 67 ans. 
Tous deux sont soupçonnés d’être liés à la préparation d'un attentat contre des lieux institutionnels dans l’Est de la France. 
Lors d’interceptions téléphoniques de la DGSI, l’un des néonazis en lien avec Remy Daillet aurait évoqué sa haine de « la France juive » qu’il compare à une «pieuvre à éliminer ». Des réunions secrètes auraient ensuite été organisées entre différents sympathisants de l’idéologie de Hitler afin de préparer l’attaque d’une loge maçonnique à Thionville (Moselle) ou Lunéville (Meurthe-et-Moselle). Un repérage aurait été réalisé près de cet endroit.
Mardi matin, Rémy Daillet et Ginette sa complice ont été entendus dans cette affaire de terrorisme. Le gourou complotiste serait le cerveau du projet. Il est en lien avec le groupe neonazis " Honneur & Nation".
Remy Daillet et ses complices ont été présentés à un juge d’instruction antiterroriste en vue d’une mise en examen.
Jessica Elkharrat-Chikli

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article