Israël confirme un vaccin moins efficace et envisage une troisième dose


06 juillet 2021

Depuis l’arrivée du variant Delta, la capacité du variant Pfizer a diminué de 30% à 64%. Le variant Delta, qui est extrêmement contagieux, serait responsable de 90% des cas déclarés au sein de l’Etat juif.

Le premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Nitzan Horowtiz ont donné pour instruction au ministère de la Santé de promouvoir une étude médicale sur la nécessité éventuelle d’une troisième dose de vaccin.

Le ministère de la Santé pourrait recommander aux Israéliens immunodéprimés de se faire administrer une troisième dose de vaccin Pfizer, même si la firme pharmaceutique n’a pas, pour le moment, mis en avant l’idée d’une éventuelle injection de rappel.

Les responsables de la santé s’inquiètent des données qui montrent que les immunodéprimés développeraient une réponse insuffisante en termes d’anticorps suite à l’administration des deux doses de vaccin.

Le chef de l’opposition, Benjamin Netanyahu, recommande vivement de commencer à administrer une troisième dose de vaccin aux Israéliens début août, même si Pfizer a expliqué que les tests portant sur une troisième dose n’avaient pas été finalisés, afin que le travail soit terminé fin septembre.

Le cabinet du coronavirus doit se réunir mardi soir pour réfléchir à une remise en place de restrictions à cause de la hausse des nouveaux cas, par exemple celle du passeport vert. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article