"Tsahal ne peut pas vaincre parce qu'elle n'est pas engagée dans une dynamique de victoire, elle attend un accord"; dénonce un général de l'armée israélkienne

06 juin 2024 à 19h35 - 315 vues
Télécharger le podcast

Un officier supérieur de Tsahal a sucité un vif émoi en Israël après une interview accordée à Yedihot Aharonot
 : «L'état-major est coupé du terrain. Il y a de la méfiance vis a vis du chef d'Etat major. De cette façon, la victoire ne sera pas obtenue. »
Hezi Nechama dirige le cours des officiers de réserve, il est en service continu depuis le 10 juillet et connaît très bien les combats sur le terrain. Il souligne les échecs qui, selon lui, empêchent la réalisation des objectifs de la guerre. : 

A ses yeux, le chef d’Etat major se méfie de ses officiers et eux se méfient de lui en raison de l’échec du 7 octobre.
Et donc, il est coupé de la base et du terrain
Mais plus grave encore, l’Etat major vit constamment dans l’attente d’un accord avec le Hamas et n’a pas de dynamique de guerre
Il passe son temps à attendre un accord

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article