Affaire Jérémie Cohen : 50 députés avaient été alerté depuis le 27 février


08 avril 2022

Radio Shalom publie en exclusivité l’intégralité de la conférence de presse donnée par Evelyne Cohen, la maman de Jeremie Cohen. 
Elle affirme notamment que :
1-    La famille ne se prononce pas sur l'antisémitisme ou non des agresseurs
2-    La justice a trainé 
3-    Eric Zemmour a été contacté ce week-end par la famille dans un ultime appel en détresse « car aucune autre personne ne nous avait apporté de véritables réponses, malgré les nombreux et différents services contactés ». 
4-    Au moment de quitter l’hôpital, un agent de l’hôpital remet à la famille un sac de l’AP-HP avec les affaires de Jeremy dont notamment sa kippa blanche.

VOICI LE TEXTE :


Retranscription de la conférence de presse
de la mère de Jérémie COHEN, Me Evelyne COHEN (07/04/2022 – 17 :00)
Je suis Evelyne COHEN la maman de Jérémie COHEN qui a été lynché puis
percuté par un tramway le 16 février 2022.
Je tiens à rectifier et à expliquer tous les faits et les démarches que nous avons
dues entreprendre pour connaitre la vérité sur la mort de notre fils.
Ma famille a éprouvé la nécessité de faire un point sur les circonstances du
décès de Jérémie survenue le 17 février dernier pour contredire certaines
informations et parfois des contre-vérités qui circulent abondamment depuis
quelques jours, qui polluent l’enquête judiciaire et peuvent même salir la
mémoire de notre fils et frère.
Voici donc notre vérité traduite en termes factuels, en tout cas celle que nous
avons vécue durant les 6 semaines écoulées
Le Jeudi 17 Février 2022 :
Aux environs de 1h00 du matin, Le Médecin du service réanimation de l’hôpital
Beaujon de Clichy, nous informe par téléphone que notre fils Jérémie COHEN a
eu un accident de circulation et qu’il est passé sous un tramway.
A 2h00 du matin nous sommes avec mon mari à l’hôpital Beaujon, ils nous
disent que Jérémie est passé sous le tramway à Bobigny.
Nous demandons à voir le corps.
Nous constatons qu’il a un énorme pansement à l’œil droit et des bleus sur le
visage.
Au moment de partir, un agent de l’hôpital nous remet un sac de l’AP-HP avec
ses affaires, dont notamment sa kippa blanche.
Aux environs de 9 h mon mari et moi nous nous rendons au commissariat de
Bobigny afin d’obtenir des informations sur les circonstances de sa mort.
Nous sommes d’abord entendus séparément par 2 inspectrices, qui nous
demandent, entre-autre si mon fils portait sa kippa et si nous savions pourquoi il
était poursuivi ( ? ).
Elles nous précisent alors que l’accident s’est produit vers 20h sur la ligne T1 du
tramway de Bobigny entre les stations la Ferme et libération.
Nous demandons si elles ont vu les vidéos, elles nous répondent que non, mais
qu’un témoin a vu Jérémie être poursuivi et courir devant une voiture blanche
avant de traverser les voies et de passer sous le tramway.
Nous demandons aux enquêtrices en charge du dossier, au commissariat de
Bobigny, de faire le nécessaire afin de mettre sous séquestre les vidéos de
l'incident, afin de pouvoir par la suite les visionner et comprendre ce qu'il s'est
passé.
Le vendredi 18 Février 2022 :
Je rappel par téléphone les enquêtrices pour le certificat de décès et réitérons
notre demande concernant le visionnage des vidéos, et l'avancé de l'enquête. Les
enquêteurs confirmeront à chaque fois avoir fait "le nécessaire" mais que les
vidéos de la ville étaient flous et inexploitables.
Les enquêtrices nous informent, qu’une enquête pour homicide involontaire est
ouverte.
Plusieurs articles de presse publieront le jour même des articles précisant
l’homicide involontaire.
Le samedi 19 Février 2022 :
Mon fils Gabriel se rend sur les lieux de l’accident une première fois, il constate
immédiatement que la vue est dégagée, la distance de traversée est large,
l’éclairage fonctionne, il n’y a à priori aucune raison pour que Jérémie n’ait pas
vu le Tramway, ni que le chauffeur ne l’ait pas vu venir.
Gabriel transmet ses doutes à la famille, dont Raphaël qui trouve ça très étrange
et incompréhensible lui aussi.
Le dimanche 20 Février 2022 :
Le soir même, Gabriel y retourne avec son frère Raphaël et à force de parler aux
gens, certains passant commencent à leur faire part d’une possible altercation
qui aurait eu lieu précédemment. Les gens ne parlent pas bien français, on ne
comprend pas tout ce qu’ils nous expliquent, mais ce qui est sûr, c’est que les
gens ont vu et entendu des choses.
Ils constatent que les trams circulent autour de 50 km/h sur la zone.
Ils constatent que la zone est très bien éclairée, la visibilité est bonne, tous les
lampadaires fonctionnent, aucune coupure d'électricité signalée au moment des
faits.
Le lundi 21 Février 2022 :
Raphaël et Gabriel décident de faire un flyer et d’aller les distribuer le
lendemain à 6h00 du matin, afin de faire ça discrètement.
Le mardi 22 Février 2022 :
Distribution de flyers à 6h00 du matin, ils les mettent dans les boites aux lettres
des immeubles, proche de la collision avec ce tramway.
Gabriel et Raphael rencontrent L’enquêtrice, qui semble rassurante et faire ce
qu’il faut. Elle nous dit être en train de vérifier 4 éléments indispensables à
l’avancé de l’enquête : l’audition du chauffeur du tramway, sa prise sang,
l’étude du freinage, les vidéos.
Le mercredi 23 Février 2022 :
Gabriel et Raphaël distribuent encore une fois des flyers à tous les arrêts de
tramway de la ligne T1, afin de toucher le plus de monde possible.
L’enquêtrice nous appelle pour venir au commissariat pour récupérer les affaires
de Jérémie notamment son téléphone portable.
Moi, Gabriel et Raphaël nous rendons au commissariat. Elle nous informe qu’il
s’agit d’un accident de circulation et que le parquet a décidé de clôturer
l’enquête.
Nous lui demandons de nous expliquer précisément les circonstances de
l’accident, l’impact avec le tramway, etc..
Ses explications sur l’impact avec le tramway ne correspondaient pas à la plaie
que mon fils avait à l’œil.
Nous lui demandons alors si elle a visionné les caméras, si elle a vu le rapport de
freinage, si l’activité du téléphone du chauffeur ...
Elle nous répond que non, elle avait uniquement auditionné le chauffeur du
tramway.
Nous lui demandons instamment de les visionner et de continuer ses recherches
avant de fermer l’enquête.
Elle nous répond que LE PARQUET a fermé l’enquête et qu’elle ne peut plus
intervenir.
Durant ces 45 minutes d’entretien avec l’enquêtrice, la troisième enquêtrice du
dossier, à aucun moment elle ne nous informera que Jérémie a été frappé, lynché
et poursuivit par un groupe d’individus et nous confirmera à plusieurs reprises,
que l’enquête de police est clôturée.
Le vendredi 25 Février 2022 :
Le vendredi 25 Février 2022, l’Enterrement de Jérémie COHEN a lieu.
Le dimanche 27 Février 2022 :
Le médiateur de la RATP est contacté, afin qu’il demande de manière urgente
un blocage et une mise sous scellé des vidéos.
Un courrier est envoyé en recommandé avec accusé de réception, rappelant que
l’enquête a été clôturée, pour vérifier toutes les informations, au vu de l’urgence
de la situation et l’importance de demander un blocage et une mise sous scellé
des vidéos de surveillances des différents systèmes immédiatement.
Ces recommandés ont été envoyés à différents services :
- L’IGPN
- La CNIL
- Le maire de Bobigny
- Le commissariat de Bobigny
- Le PDG de la RATP
- Le CIL de la RATP (service gérant les vidéo)
- Au ministère de l’intérieur
- Au procureur de la République
En parallèle, il a été envoyé par mail à une cinquantaine de députés pris au
hasard dans l’annuaire, le même message afin de les mobiliser et obtenir de
l’aide.
Le lundi 28 Février 2022 :
L’IGPN nous répond, et nous donne un numéro de suivit, notre demande et les
disfonctionnements présentés ont apparemment, je cite : « retenu leur
attention ».
Le dossier sera finalement transféré au commissariat de Bobigny.
Gabriel contacte la CIL de la RATP par mail, afin de confirmer le blocage des
vidéos.
Le mardi 1er Mars 2022 :
La CIL de la RATP confirme par mail, que les vidéos du 16 février 2022 de, je
cite : « cet évènement tragique sont bien effacées ».
Le jeudi 03 Mars 2022 :
Le jeudi 03 mars 2022, mon fils Gabriel ouvre le mail d’appel à témoins des
flyers et constate la réception de plusieurs mails de témoins de l’agression, dont
un contenant une vidéo.
C’est la vidéo circulant actuellement sur les réseaux sociaux, dans laquelle, on
voit le lynchage de Jérémie et son décès.
En correspondant avec ce témoin, il apprend que le 17 Février 2022, le témoin
avait déjà envoyé cette vidéo à l’IPA-France, international police association.
Gabriel a décidé de contacter l’IPAFrance par leur formulaire du site internet
plus par leur mail afin de vérifier si leur mail fonctionnait. Il obtient une réponse
dans les deux jours.
Le témoin confirmera n’avoir jamais eu la moindre réponse d’IPA-France ni
n’avoir été contacté par la police.
Gabriel demandera par la suite à IPA-France s’ils ont reçu la vidéo du témoin,
ils répondront à la date du 16 Mars 2022 n’avoir rien reçu.
Finalement, Gabriel recevra le vendredi 25 mars 2022, un mail d’IPA-France,
qui précisera avoir finalement retrouvé le mail et la vidéo du témoin dans ses
« « « spams » » ».
Le 15 MARS 2022 :
Gabriel remet le téléphone, la vidéo, les mails, les éléments de notre enquête,
aux avocats qui ont rendez-vous avec le procureur de Bobigny Monsieur Eric
Mathais et son substitut Monsieur Philipe Bourrion le mercredi 16 mars 2022
afin de comprendre ce qu’il s’est passé dans l’enquête et s’assurer qu’elle a bien
été rouverte.
Le 16 MARS 2022
Nos avocats rencontrent le PROCUREUR de Bobigny et son substitut, il leur
préconise de remettre tous ces éléments au commissariat de Bobigny. Malgré la
vidéo montrant le lynchage, le choc avec le tramway et la plainte pour homicide
volontaire de Gabriel, le Parquet ne demande qu’une enquête préliminaire
concernant un accident de circulation et une simple bagarre.
A ce moment-là, aucune information judiciaire n’est ouverte.
Aucun juge d’instruction n’est désigné.
Le 18 MARS 2022
Je me rends au commissariat de Bobigny avec Gabriel pour déposer le téléphone
et les éléments retrouvé par Gabriel et Raphaël sur le téléphone de Jérémie
positionnement GPS, chemin suivit, etc.. et demandait s’il y a des avancées
dans l’enquête.
L’enquêtrice nous confirme avoir eu des difficultés à recueillir des témoignages.
Elle nous confirme qu’il n’y a pas de vidéo dans la cabine de pilotage du
tramway mais juste à l’intérieur des rames.
L’étude du freinage semble ne pas avoir révélé d’anomalies d’après eux.
Concernant Les vidéos du 181 Avenue Jean Jaurès, lieu du lynchage visible sur
la vidéo, elles sont effacées. Les enquêteurs nous informent essayer de récupérer
ces données qu’ils n’ont pas pu saisir à temps malgré nos nombreuses demandes
de réquisitions depuis plusieurs semaines.
Le 21 MARS 2022 :
Nos avocats transmettent par courriel au PROCUREUR de Bobigny l’exigence
de la famille de l’ouverture d’une information judiciaire sans delai: je cite
‘’ Tant la gravité des faits que certains aléas dans la conduite de l’enquête
justifient amplement que soit ouvert une information judiciaire sans délai. ‘’
Le 25 MARS 2022 :
Gabriel décide de distribuer à nouveau des flyers dans toute la ville de Bobigny.
Il mandate avec sa famille une entreprise professionnelle afin d’en distribuer
20 000 afin de couvrir toutes les boites aux lettres.
Le 30 MARS 2022 :
Maitres Klugman et Maitre Ghozlan nous annoncent par mail leur désistement
de l’affaire.
Maitre Frank Serfaty est immédiatement mandaté.
Une PLAINTE avec constitution de partie civile pour : ‘’Violences ayant
entrainées la mort’’ est déposée par notre nouveau représentant : Maitre Serfaty
Le 31 MARS 2022 :
Nous apprenons qu’un juge d’instruction vient d’être nommé.
Le 04 AVRIL 2022 :
La vidéo complète du lynchage et de la mort de Jérémie est diffusée sur internet
à notre insu et sans note consentement.
Une plainte visant la personne qui a effectué cette diffusion, va être déposée
dans ce sens.
Maitre Goldnadel est également mandate par la famille pour nous représenter
dans cette affaire.
Positionnement de la famille :
Nous avons pris connaissances de ce qui se passe concernant Maitre Klugman et
Monsieur Zemmour dans les médias.
Maître Klugman et Maître Ghozlan n'ont jamais été congédiés par notre famille,
ils ont accompli certaines tâches pour notre famille et nous les en remercions.
Nous ne les avons jamais accusés d'étouffer l'affaire.
Nous tenons également à remercier Monsieur Zemmour et son équipe pour avoir
porté le message de notre détresse du décès de Jérémie. Il a été contacté ce
week-end par notre famille dans un ultime appel en détresse de notre famille, car
aucune autre personne ne nous avait apporté de véritables réponses, malgré les
nombreux et différents services contactés.
Concernant le caractère antisémite de cette agression, le positionnement de notre
famille est clair. Nous ne savons pas à l’heure actuelle si celui-ci est avéré,
l’enquête révèlera si ce fait devra être retenue ou non.
Nous avons rencontré les nouveaux enquêteurs du dossier, nous leur exprimons
nos sincères remerciements et espérons qu’ils arriveront à faire toute la lumière
sur les circonstances du décès et l’agression de Jérémie.
Nous leur faisons entièrement confiance.
Pour conclure, nous souhaitons que Justice soit rendue et demandons à tous, à
tous les réseaux, internautes et autres médias de rester prudents.
Des drames humains, il y en a tous les jours, mais nous espérons et souhaitons à
tous les français qui en ont subis ou en subiront, un meilleur traitement et une
enquête plus sérieuse que celle de mon fils Jérémie Cohen.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article