Une juive noire américaine brûlée lors d'une attaque jugée comme un crime de haine.


01 juillet 2020

Une juive noire américaine brûlée lors d'une attaque jugée comme un crime antisémite.
Althéa Bernstein affirme que 4 hommes blancs étaient impliqués dans son agression. L’un d’entre eux a pulvérisé du fluide lui jetant une flamme alors qu'elle était assise dans une voiture et lui causant des brûlures au visage.

Althéa Bernstein était arrêtée à un feu rouge lorsqu'elle a entendu quelqu'un lui crier «une épithète raciale», selon le rapport de police . Ses agresseurs, identifiés dans le rapport comme "quatre hommes, tous blancs", auraient pulvérisé du liquide sur son visage puis jeté un briquet enflammé, provoquant une inflammation du liquide.
Agée de 18 ans, la jeune femme confirme avoir vu quatre hommes blancs. Elle a été soignée dans un hôpital pour des brûlures.
"Une fois que c'est arrivé, je ne me souviens plus de rien, mais ton cerveau a toujours cette réponse de combat ou de fuite qui s'occupe de toi. Alors, je suis rentrée à la maison, j'ai appelé ma mère, je me suis rendue aux urgences."
Michael Johnson, un porte-parole de la famille, a déclaré que Bernstein s'identifie comme «une Afro-Américain biraciale» et que la famille «est culturellement juive et unitarienne».
Dans un tweet, l’American Jewish Comity a félicité la police et le FBI d'avoir immédiatement sondé l'incident comme un crime raciste et antisémite.
"Alors que nous obtenons plus de détails, les informations actuelles suggèrent qu'il pourrait s'agir d'un crime prémédité visant des personnes de couleur, ce qui rend l'incident encore plus inquiétant", a déclaré Rhodes-Conway.

 Levia Ruimy

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article