Schwartzman contre Nadal ou David contre Goliath.


08 octobre 2020


Après sa victoire Mardi soir contre le numéro 3 mondial, Dominique Thiem, c’est un monstre majorquin qui se dresse entre Schwartzman et sa première finale de grand chelem : Rafael Nadal.

L’exploit réalisé par Shwartzi était déjà retentissant. L’argentin a éliminé le dernier vainqueur de l’US Open Dominique Thiem au terme d’un match marathon de 5h08 (7-6, 5-7, 7-6, 6-7, 6-2). Schwartzman, qui va disputer pour la première fois une demi-finale de grand chelem et qui va rentrer dans le top 10 ATP, exprimait son émotion à la fin du match « Ce match, c'est une montagne de choses, souffle-t-il. J'ai été proche, très proche, puis je me suis senti loin parfois. Cette victoire, c'est un pas important dans ma carrière. Atteindre ce niveau de tennis, gagner ce genre de match, ça représente beaucoup. »

Maintenant c’est Rafael Nadal qui se dresse sur sa route. L’espagnol et l’argentin s’affronteront demain à 17h30 pour une place en final dimanche porte d’Auteuil. Shwartzman a déjà battu Nadal, c’était en quart de final du tournoi de Rome. Cette victoire avait ensuite permis à Swartzi de se hisser en final du tournoi. Une première, déjà, pour lui en masters milles. Mais Rolland c’est autre chose. C’est un grand chelem d’abord, mais c’est surtout le jardin d’un Rafa revanchard qui est le maitre pratiquement incontesté des cours parisiens depuis presque quinze ans. Nadal à Rolland Garros c’est un bilan effrayant : 12 victoires finales, seulement 2 matches perdus sur cent disputés et même si le majorquin ne dégage pas la même puissance que d’habitude il n’a perdu aucun set depuis le début du tournoi.

Si Shwartzman veut terrasser son Goliath, il devra faire preuve de précision et ne pas avoir le bras qui tremble dans les moments décisifs, comme David en son temps.

Jérémy chicheportiche 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article