Rafi Peretz : "les mariages mixtes américains sont une deuxième Shoah"


10 juillet 2019

Le taux de mariages mixtes chez les Juifs américains sont comme « une seconde Shoah », a déclaré Rafi Peretz, le nouveau ministre israélien de l’Éducation. Il a fait cette déclaration lors d’une réunion de son cabinet, citant trois personnes qui se trouvaient dans la pièce.

Les propos tenus par le ministre de l’éducation ont été fortement critiqué, d’autant plus que Rafi Peretz est un ancien grand-rabbin de l’armée israélienne.

Il a comparé les mariages mixtes aux Etats-Unis comme une « seconde Shoah », parce qu’en raison de ces mariages entre juifs et non juifs, cela aurait fait perdre 6 millions de personne au peuple juif. 

Un discours très controversé qui a été prononcé après un compte rendu d’information par Dennis Ross, président du JPPI, qui travaille sur les communauté juive à travers le monde et en particulier en Amérique du Nord. 

Le ministre de l’Energie, Yuval Steinitz était aussi présent lors de cette réunion, et s’est immédiatement insurgé contre les propos de son collègue. 

« Tout d’abord, nous devons cesser de mépriser et de dédaigner les Juifs d’Amérique qui se considèrent comme Juifs, non seulement au point de vue religieux, mais encore davantage aux niveaux historique et culturel », a t-il dit.

De son coté, Jonathan Greenblatt, le directeur de la ligue anti-diffamation a écrit « Il est inconcevable d’utiliser le terme ‘Shoah’ pour décrire les Juifs qui choisissent d’épouser des non-Juifs. Cela banalise la Shoah »

"Une seconde Shoah ? Ma famille a vécu la Shoah ! Les mariages mixtes aux Etats-Unis ne sont pas une Shoah ! Honte à vous ministre de l’Education !", a indiqué Nitzan Horowitz, le chef du parti politique Meretz. 

Mais alors que les réactions ont fusé de la gauche comme de la droite, Benyamin Netanyahou n’a lui pas condamné ces propos, se disant plus inquiet par le positionnement politique des Juifs américains que par leur démographie. 

"Aux Etats-Unis, une grande partie des Juifs s’éloignent du judaïsme et c’est très compliqué d’agir contre cela", a indiqué le Premier ministre israélien, regrettant que les Américains de confession juive soutiennent autant les démocrates.

Chloé Mercier  

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article