Netanyahu "iranise" Israël selon le député Yair Lapid


04 juin 2019

Le député Yair Lapid s’en est vivement pris au Premier ministre Benjamin Netanyahu après qu’il a été révélé qu’il avait accepté la demande soumise par les formations ultra-orthodoxes d’autoriser la séparation entre les sexes.

Lors des pourparlers pour former une nouvelle coalition, Benjamin Netanyahu a accepté un texte sur la ségrégation sexuelle dans les espaces publics, à la demande du parti Ultra-Orthodoxe. 

Un brouillon de cet accord a été rendu public par la radio Kan. Il indiquait  que "dans un délai de 90 jours, le gouvernement modifiera la loi de manière à ce que dans les services publics, pendant les conférences et les manifestations publiques les hommes et femmes soient séparés". 

Une division assumée puisqu’il est écrit dans l’accord que « cette séparation ne constituera pas une discrimination au sens de la loi ».  

Le député Bleu Blanc, Yaïr Lapid, est connu depuis longtemps pour lutter contre la contrainte religieuse. Il a jugé « d’incompréhensible » cette décision, d’autant plus que Benjamin Netanyahu a affirmé, hier, qu’ « Israël ne deviendrait pas un état religieux »  concernant la demande du député Betzalel Smotrich de devenir ministre de la justice afin de restaurer le système de justice de la Torah.

"Le fait que Netanyahu  se soit plié aux exigences du Judaïsme unifié de la Torah pour présenter une loi sur la ségrégation des hommes et des femmes dans les espaces publics n'est rien de moins qu'une folie", a tweeté Yaïr Lapid,  juste avant d’ajouter « L’homme qui s’oppose à l’Iran depuis 20 ans veut maintenant l’importer en Israël », de la théocratie islamique de Téhéran

Chloé Mercier

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article