Le prince William se rendra en Israël la semaine prochaine

20 juin 2018

Le prince William arrivera en Terre sainte la semaine prochaine. Une visite très attendue puisqu’il s’agit de la première visite officielle de l’héritier du trône britannique en Israël.

 

Le prince William foulera le sol Israélien lundi prochain. D’après le programme officiel le duc de Cambridge visitera plusieurs sites célèbres de Jérusalem et de Tel Aviv. Des arrêts sont aussi prévus en Jordanie et en Cisjordanie.

Sa visite confirme et met en avant, les liens historiques entre Israël et l’Angleterre, aux yeux du monde. En effet, son voyage sera extrêmement suivi par les médias Israéliens et Britanniques, mais dépassera les frontières puisque les admirateurs des quatre coins du monde de la famille royale suivront ses déplacements.

Le prince William se rendra sur la tombe de son arrière grand-mère, la princesse Alice de Battenberg. Elle avait toujours entretenu des liens particuliers avec Israël. Avant sa mort en 1969, elle avait indiqué souhaiter être enterrée au couvent de Marie-Madeleine sur le mont des Oliviers de Jérusalem.

En 1993, le musée de la Shoah en Israël, a accordé le statut de Juste à la princesse Alice, pour son acte de courage pendant la guerre. Elle avait mis à l’abri trois membres de la famille d’un homme politique juif grec.

Durant son voyage, le duc de Cambridge séjournera à l’hôtel King David. Un bâtiment qui a joué un rôle important dans la création de l’état d’Israël. Au cours du mandat britannique, l’aile sud de l’établissement avait été transformée en siège administratif et militaire des Anglais.

On entend même dire à Jérusalem depuis quelques jours que le prince William pourrait se faire tatouer dans la vieille ville, suivant le pas de ses ancêtres. Le roi Edward VII, George V et le prince Albert, se seraient fait tatouer une croix de Jérusalem dans le salon de tatouage de la famille Razzouk.

Wassim Razzouk a annoncé qu’il serait honoré de réaliser le tatouage du duc de Cambridge, si celui-ci était intéressé.

 

Chloé Mercier

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article