Le parquet de Paris ouvre une enquête contre Jean Luc Mélenchon et des cadres de la France Insoumise.


01 juillet 2020

Le parquet de Paris a décidé de vérifier la légalité du versement des dommages et intérêts dus par les dirigeants Insoumis. Ceux-ci avaient été condamnés pour avoir entravé la perquisition des bureaux du parti en 2018.

Jean Luc Mélenchon et ses camarades sont visés pour abus de confiance et recel. Le problème est qu’ils ont utilisé le chéquier du parti pour s’acquitter des dommages et intérêts auxquel ils ont été condamnés pour acte d’intimidation, rébellion et provocation.

Une enquête qui provoque l’indignation dans les rangs insoumis. Mélenchon a violemment dénoncé l’ouverture de cette procédure à son encontre. « Une nouvelle enquête préliminaire, de quoi s’agit-il ? Je ne sais pas. La justice de Macron c’est ça. » a-t-il déclaré sur Twitter. De son coté le député Alexis Corbière affirme « il n’y a pas d’affaire. »

En droit, Maitre Mathieu Davy, explique que les intérêts civils peuvent être pris en charge par l’association.

Pour le fondateur de la France Insoumise « les intimidations, ça suffit ». « Nous dénonçons cette nouvelle instrumentalisation de la justice qui semble être motivée pour alimenter des articles visant à nous intimider et à véhiculer des rumeurs infamantes», a-t’il déclaré sur son site internet.

Jérémy Chicheportiche 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article