Le New York Times s’excuse après avoir publié un dessin antisémite.

11 juin 2019

Plus d’un mois après la polémique sur un dessin caricaturale jugé antisémite,   Le New York times annonçait hier qu’il ne publierait plus de dessins politiques dans son édition internationale .  

 

Ce week end, le New York Times diffusait un message d’excuses sur les réseaux sociaux. Le journal reconnaissait que ce dessin politique aux contenus antisémites était dénigrant,  et admettait que le publier relevait d’une erreur de jugement.

La rédaction s’est exprimée à nouveau sur ce sujet, dans un article paru hier dans l’édition internationale du New York Times.

 

Le quotidien a indiqué qu’il réfléchissait depuis un an à  aligner  l’édition internationale sur celle publiée aux Etats-Unis, (qui ne comprend plus de dessins politiques depuis de nombreuses années). La réalisation de ce projet devrait être appliquée des le premier juillet.

 

Et Pour rappel, le dessin en question représentait le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou sous l’apparence d’un chien tirant au bout de sa laisse le président américain, Donald Trump.

Nétanyahou porte un collier avec une étoile de David, tandis que Trump porte une kippa et des lunettes d’aveugle. 

 

La caricature, œuvre du dessinateur portugais António Moreira , a d’abord été publiée par le journal de Lisbonne Expresso, a précisé le New York Times. Et selon le quotidien israélien Jérusalem Post, ce dessinateur aurait déjà été accusé d’antisémitisme dans le passé.

 

Pour Bret Stephens, journaliste au New York Times, il ne s’agit pourtant pas d’une simple erreur de jugement. Si la rédaction du journal n’est pas coupable d’antisémitisme, elle aurait, en fait, manqué de vigilance face à une image antisémite.

Sasha PLACEK

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article