La France aurait dissimulé les véritables chiffres de l’immigration depuis plusieurs années.


22 janvier 2020

Eurostat, a demandé à la France de revoir ses chiffres sur les demandeurs d’asile car ils seraient sous-évalués. Surtout qu’en 2019, leur nombre serait en hausse de 7.3%.

Eurostat, l’office statistique européen, a contacté les autorités françaises pour leur signaler que, depuis plusieurs années, elles fournissent des chiffres faussés sur le nombre de personnes déposant une demande d’asile en France.  Le problème viendrait du cas des « dublinés », les demandeurs d’asile de Dublin, car tous les mois, des milliers de personnes ne seraient pas rentrer dans le total des demandes déposées en France.

La DGEF, la direction générale des étrangers en France, se défend en disant qu’elle a fait le choix, dans le passer, de ne pas transmettre les données incluant les dublinés. Car ces éléments ne permettaient pas de répondre à l’ensemble des critères d’Eurostat.

Pour les spécialistes ce serait plutôt l’état déplorable de l’appareil statistique français mais également la vision française considérant que les dublinés ne sont pas des demandeurs d’asile. Mais la France ne sera sanctionnée que si elle ne corrige pas ce problème d’ici le milieu de l’année 2020.

Le ministère de l’intérieur a indiqué que le nombre de demandes d’asile a augmenté de 7.3% en 2019, soit 132 000 demandes. Il constate une « anomalie » concernant les migrants géorgiens et albanais, puisque leurs pays d’origine sont considérés comme « sûrs » alors qu’ils sont troisièmes et quatrièmes à propos des demandes d’asile.

Matéo Le Duc

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article