L’inauguration d’une « place de Jérusalem » à Paris divise la majorité d'Anne Hidalgo


01 juillet 2019

Hier apres midi, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré dans le 17ème arrondissement de la capitale française la "Place de Jérusalem". Une inauguration qui suscite de larges critiques.

Pour l’occasion, de nombreux invités étaient rassemblés au croisement de la rue de Courcelles et du boulevard de Reims.

 

Avant la cérémonie, Anne Hidalgo avait précisé que l’inauguration se ferait en présence "de représentants du judaïsme, du christianisme et de l’islam, Jérusalem s’étant construite au fil des siècles par le dialogue et la rencontre entre ces différentes religions".

 

Le maire de la ville sainte, Moshé Leon, faisait lui aussi partie des convives dimanche après-midi.

 

La décision d’attribuer le nom de Jérusalem à une place de la capitale française avait été prise début juin lors d’une délibération élaborée en Conseil de Paris.

 

Un moyen de "réaffirmer le lien très fort" entre les capitales française et israélienne, a estimé la maire de Paris.

 

En marge de l’événement, des associations et collectifs pro-palestiniens avaient appelé à manifester contre cette inauguration qui "sonne en écho à la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël".

 

Dans un communiqué, la Ville justifie l’inauguration en évoquant un « lien très fort qui existe entre Paris et Jérusalem, dont la vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité ». Pourtant, chez ses alliés écologistes et communistes, le nouveau nom ne passe pas. Au cours de la cérémonie, Anne Hidalgo a tenu à rendre hommage à Jérusalem, « ville sainte de toutes les religions monothéistes : juives, chrétiennes et musulmanes ». 

 

L’inauguration suscite aussi de larges critiques du côté des militants propalestiniens et antisionistes, notamment le Parti des Indigènes de la République. Un rassemblement a d’ailleurs été lancé en protestation place du Maréchal Juin, juste avant la cérémonie.

 

Sasha Placek

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article