L'Autriche va fermer septs mosquées et expulser une soixantaine imams

08 juin 2018

Le gouvernement conservateur autrichien a lancé une spectaculaire offensive contre "l'islam politique". Les autorités autrichiennes ont annoncé qu’une dizaines d'imams devrait être expulsés prochainement, ainsi que la fermeture de sept mosquées financées par la Turquie.

 

 

« L’islam politique et la radicalisation n’ont pas leur place dans notre pays », a déclaré le chancelier autrichien, Sebastian Kurz. Une mise en garde qui intervient suite a un scandale dans l’une des principales mosquées de Vienne, affiliée à la communauté turque. Des clichés montrent, en effet, des enfants habillés en soldat, qui reproduisent une bataille emblématique de l’histoire ottomane.

 

Des photos qui montrent d’une part de jeune garçon en tenue de camouflage, agitant des drapeaux turcs. Et d’autre part, d’autres enfants qui sont enroulés dans des draps pour représenter les morts.

 

« Ce qui s’est passé dans cet endroit n’a pas sa place en Autriche. Le gouvernement fera preuve de tolérance zéro » a déclaré le chef du gouvernement Autrichien. Le ministre de l’Intérieur, Herbet Kickl, a apporté des précisions sur les expulsions à venir : « Le cercle de personnes qui pourraient être affectées par ces mesures comprend environ 60 imams », il ajoute « Leurs familles sont aussi concernées et 150 personnes au total pourrait perdre leur droit de résidence en Autriche ».

 

Le président turc, Recep Erdogan à vivement réagi à la nouvelle via Twitter : « La fermeture par l’Autriche de sept mosquées et l’expulsion d’imams est le résultat de la vague populiste, islamophobe, raciste et discriminatoire dans ce pays », a-t-il dit.

 

Environ 360.000 personnes d'origine turque vivent en Autriche. Les relations entre Ankara et Vienne sont particulièrement tendues depuis la décision du chancelier Kurz d’interdire les meetings de campagne pour les élections turques du 24 juin prochain.

 

Chloé Mercier

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article