L’agresseur présumé d’Éric Zemmour est convoqué par le tribunal correctionnel de Paris où il sera jugé le 9 septembre pour « menace ».


07 mai 2020

Le 30 avril dernier, Éric Zemmour a été agressé dans les rues de Paris. Beaucoup se souviennent de ces images : un homme en train de se filmer, prend à partie et insulte le polémiste, avant d’affirmer à la caméra qu’il lui a craché dessus. Il poste ensuite la vidéo sur les réseaux sociaux.

Une enquête est ouverte le 2 mai pour « violence » et « menace ». L’agresseur présumé est convoqué par la brigade de la répression de la délinquance contre la personne, avant d’être placé en garde a vue et déféré mardi dernier.

Le Parisien nous rapporte qu’il a été appelé à comparaitre pour « violence » devant le tribunal correctionnel de Paris le 9 septembre prochain. 

Éric Zemmour a, quant à lui, déclaré lundi dans Face à l’info, sur CNews, qu’il pensait que les excuses de son agresseur étaient « du bidon ». Pour lui, c’est l’avocat de son agresseur qui lui aurait conseillé cette attitude.

Le journaliste salut le soutien des « authentiques démocrates » souvent en désaccord avec lui. Concernant l’appel d’Emanuel Macron, il reconnait « l’élégance du geste », il perçoit néanmoins des « arrières pensés politiques ».

Jérémy Chicheportiche 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article