Ephraim Mirvis, le grand rabbin du Royaume-Uni, dénonce le "poison" antisémite qui ronge le parti travailliste


26 novembre 2019

Jeremy Corbyn faisait campagne aujourd'hui à Londres pour sa campagne électorale. Il devait présenter un programme visant à renforcer les luttes contre les discriminations en cas de victoire aux législatives.

C’est donc en pleine campagne que le Grand Rabbin a publié une critique en règle du leader de l'opposition britannique. Il souligne que son attitude est incompatible avec les valeurs britanniques, notamment la dignité et le respect pour tous. Selon-lui, le chef du Labour est « inapte » à gouverner.

Dans les faits, Jeremy Corbyn, chef du Labour depuis 2015, est régulièrement montré du doigt en raison de l'absence de sanctions vis-à-vis des propos antisémites portés par certains membres de son parti. Il a lui-même reconnu en août 2018, que le Labour avait un réel problème de racisme anti-juifs et qu’il avait été trop lent à sanctionner ces lourdes dérives. Il affirmait alors que sa priorité était dorénavant de « restaurer la confiance » de la communauté juive.

Ephraim Mirvis, restant sur ses gardes, tient à alerter les électeurs sur la décision qu’ils devront prendre le 12 décembre, il affirme : « quand le 12 décembre arrivera, je demande à tout le monde de voter en conscience. N’en doutez pas, l’âme même de notre nation est en jeu ».

Une porte parole du parti de Jeremy Corbyn a alors répondu aux accusations du Grand Rabbin. Selon elle, le leader du parti a clairement indiqué que l’antisémitisme n’a pas sa place au sein du Labour et de la société.

Matéo Le Duc

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article