En Israël, plus de 841 000 enfants vivent sous le seuil de pauvreté.


31 décembre 2019

Selon un rapport de l’agence nationale israélienne de sécurité sociale, le taux de pauvreté en Israël a augmenté de 1% en 2018. Mais l’augmentation du nombre d’enfants pauvres est encore plus importante.

Le taux de pauvreté de la population israélienne a augmenté de 1% entre 2017 et 2018. Ce taux atteint alors 20.4% selon le rapport de l’agence. Mais le taux de pauvreté pour les enfants qui était de 27.1% en 2017 est passé à 29.1% en 2018, soit une augmentation de 27 000 enfants pauvres par rapport à l’année précédente.

Selon les chiffres de l’OCDE, l'Organisation de coopération et de développement économiques, le taux de pauvreté en Israël est le troisième plus élevé derrière celui du Costa Rica et de l’Afrique du Sud. L’organisation indique aussi que le nombre d’enfants pauvres en Israël est le quatrième plus élevé derrière l’Afrique du Sud, le Costa Rica et la Turquie.

Terrible constat après 10 ans de pouvoir de Benyamin Netanyahou et même si l’agence nationale israélienne de sécurité sociale estime que ces chiffres devraient diminuer grâce aux démarches effectuées par le gouvernement ces dernières années.

Matéo Le Duc

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article