En Iran, de nouvelles explosions signalées à Téhéran


10 juillet 2020

A Téhéran, de nouvelles explosions se sont produites cette nuit. Elles font suite à une série d’autres incidents du même ordre dans tout le pays. L’hypothèse accidentelle paraît désormais peu probable. Tous les regards sont tournés vers Israël.

Selon les médias locaux, de nouvelles explosions ont eu lieu à Téhéran durant la nuit. Ces déflagrations ont provoqué des coupures de courant dans certaines zones de la capitale. Une agence de presse iranienne affirme que 2 autres villes auraient également été touchées. Al-Arabiya, une chaîne d’information saoudienne, indique, quant à elle, que des entrepôts de missiles ont été visés. Ils appartiendraient au Corps des Gardiens de la révolution islamique.

De nouveaux incidents qui viennent s’ajouter à la longue liste d’autres évènements du même genre, qui ont eu lieu au cours des dernières semaines.

Tout a commencé le 25 juin par l’explosion d’un réservoir de gaz industriel au nord de Téhéran. Une clinique a également été touchée quelques jours plus tard faisant 19 victimes, selon l’agence de presse semi-officielle Isna. Une explosion massive a également touché un hangar destiné à l'assemblage et aux tests des centrifugeuses nouvelle génération. Différentes centrales électriques ont, elles aussi, subit le même sort. Enfin, deux personnes auraient été tuées et trois autres blessées lors d’une autre explosion survenue dans une usine au sud de Téhéran.

La piste accidentelle de tous ces événements semble désormais écartée par les experts. Dans un éditorial au ton inhabituel publié le 2 juillet, l'agence de presse officielle Irna a fait savoir que la « stratégie » de la République islamique consistant à « empêcher toute escalade » serait « fondamentalement revue » si « des pays hostiles, en particulier le régime sioniste et les États-Unis [franchissaient] les lignes rouges fixées par l'Iran ».

Héloïse Versmessen

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article