4 janvier, 17h00 : L'essentiel de l'actu israélienne

04 janvier 2018

La police soupçonne l’ancien chef du groupe parlementaire Likoud, à la Knesset, David Bitan d’avoir accepté des centaines de milliers de shekels de pots-de-vins de la part de la chaîne de supermarchés Hetzi Hinam et de l’entreprise de construction Danya Cebus alors qu’il était maire adjoint de Rishon Lezion. Il aurait reçu des centaines de milliers de shekels en échange d’une baisse des impôts fonciers pour les supermarché.

 

L’écrivain israélien Aharon Appelfeld est mort dans la nuit de mercredi à jeudi 4 janvier à l’âge de 85 ans.

Son œuvre, consacrée en grande partie à la vie des juifs en Europe avant et pendant la Shoah, a été traduite en plusieurs langues. Né en 1932 dans un village près de Czernowitz, ville roumaine aujourd’hui en Ukraine, dans une famille juive, sa mère est assassinée par les nazis et lui est déporté avec son père dans un camp. Il s’en évade seul en 1942 et survit ensuite dans les forêts, « adopté par un gang de criminels ukrainiens ». La ministre de la culture israélienne, Miri Regev, a déploré la disparition du romancier « qui nous a laissé des histoires de vie entière qui resteront dans notre souvenir collectif et personnel ».

 

L’Union européenne condamne le vote par la Knesset d’une loi instituant la peine de mort pour les terroristes

Quelques heures après que les députés ont voté en faveur d’un projet de loi qui autoriserait les tribunaux militaires à condamner à mort les terroristes inculpés, l’ambassade de l’Union européenne en Israël a condamné la peine capitale, qu’elle a qualifiée d’ « inhumaine et de dégradante ». « La peine de mort est incompatible avec la dignité humaine. Elle constitue un traitement inhumain et dégradant ; son pouvoir dissuasif n’a pas été prouvé, et elle a pour conséquence de rendre les erreurs judiciaires irréversibles et fatales », a déclaré l’ambassade dans un tweet publié mercredi.

Les palestiniens de Jérusalem Est en relation avec une entreprise terroriste n’auront bientôt plus de statut de résident.

 Le projet de loi permettrait au ministère de l’Intérieur de révoquer leur titre de résident en cas "d’abus de confiance" envers Israël selon la définition juridique proposée Il permettrait à Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur, de révoquer le titre de résident des Palestiniens qui entretiennent des liens avec des groupes terroristes, des terroristes condamnés, des attaquants potentiels, ou de ceux qui sont inculpés de trahison.

Affrontements au sud de Bethléem

Dix Palestiniens ont été blessés, deux grièvement, lors d’affrontements avec des soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Deheishe, au sud de Bethléem, ’un des hommes grièvement blessés a reçu une balle dans le dos et l’autre a été blessé par balle à la cuisse « Lors de la patrouille de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Deheishe, de violentes émeutes ont été déclenchées alors que les palestiniens jetaient des bombes incendiaires et des pierres sur les soldats », affirme un communiqué de l’armée.

Le Guatemala propose d’aider les pays à déplacer leurs ambassades à Jérusalem

Le Guatemala espère que d’autres pays déménageront leurs ambassades à Jérusalem, a déclaré la ministre des Affaires étrangères du pays cette semaine, indiquant que son gouvernement était prêt à apporter son aide. « Je crois que c’est une décision souveraine que chaque pays doit prendre en fonction de sa position. Néanmoins, notre pays est prêt à soutenir d’autres pays qui veulent suivre l’exemple du Guatemala », a déclaré Sandra Jovel au Times of Israel.

L’Ouganda dément tout accord avec Israël pour l’accueil de migrants

Israël a donné le choix aux 38 000 migrants africains en situation irrégulière : quitter le pays pour un pays tiers ou être emprisonnés Israël a lancé mercredi un programme destiné à imposer à 38 000 migrants africains en situation irrégulière, en majorité des Érythréens et des Soudanais, de choisir entre quitter le pays d’ici fin mars, ou être emprisonnés pour une durée indéterminée. Des ONG israéliennes soutenant les migrants ont cependant affirmé que des accords avaient été signés avec le Rwanda et l’Ouganda, pour accueillir les migrants volontaires.

Un budget augmenté pour les handicappés

Le gouvernement a annoncé qu’il augmenterait les allocations pour adultes handicapés de plus de 2 milliards de shekels (482 millions d’euros) en 2018 – soit près d’un demi-milliard de shekels de plus que prévu – afin de parvenir à un accord avec les associations d’handicapés qui ont entre autres à plusieurs reprises bloqué la circulation en signe de protestation en 2017.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article