13-Novembre : Osama Krayem mis en examen

11 juin 2018

L’enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 prend du temps mais avance. Aujourd’hui, Osama Krayem, un suspect des tueries de masse de Paris et Bruxelles, a été mis en examen par la justice française. Ses chefs d’accusation sont lourds. Il était attendu à Paris depuis le mandat d’arrêt émis par les juges français en novembre 2016.

Le verdict vient de tomber. Osama Krayem a été inculpé aujourd’hui à Paris pour « complicité d’assassinats, tentatives d’assassinat et séquestration en relation avec une entreprise terroriste. » C’est l’un des suspects importants dans l’enquête des attentats du 13 novembre 2015.

Le protagoniste avait rejoint la Syrie en 2014 avant de regagner l'Europe en profitant des routes ouvertes pour les migrants. Ce djihadiste de 25 ans né en Suède de parents réfugiés syriens a été en contact avec Salah Abdeslam, dernier membre encore en vie des commandos parisiens.

L’ADN d’Osama Krayem avait été retrouvé dans plusieurs caches belges ayant hébergé les membres des commandos de Paris. Une d’entre elles aurait d’ailleurs servi d’atelier clandestin pour fabriquer des ceintures explosives utilisées à Paris.

Osama Krayem est également poursuivi en Belgique. Il y avait été arrêté le 8 avril 2016. Cette fois-ci, le Suédois est soupçonné d'avoir acheté les sacs utilisés pour transporter le TATP utilisé par les trois kamikazes de l'aéroport et du métro de Bruxelles. Il aurait lui renoncé à « se faire exploser. »

Deux ans après son arrestation par la police belge, les magistrats antiterroristes chargés du dossier du 13 novembre, ont finalement reconnu son implication dans les attentats de Paris. Le jihadiste de 25 ans doit retourner, dès ce soir, en Belgique.

Caroline Bardot

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article