Selon le Hamas, Israël a refusé un accord d'échange de prisonniers

17 mai 2018

Le Hamas a déclaré aujourd'hui qu’Israël a rejeté toutes ses offres d’échange de prisonniers. Cela à la suite d’une proposition qui impliquait également une trêve à long terme et un assouplissement du blocus sur la bande de Gaza.

 

« Nous avons essayé de faire des progrès et de parvenir à un autre accord d’échange de prisonniers ». Ce sont les mots d'un communiqué du Hamas. Posté sur Twitter, il est conclu par la négative par le groupe terroriste. « Mais tous nos efforts ont été rejetés par l’occupation israélienne et ses dirigeants ne sont pas prêts à conclure un accord », a-t-il finalement écrit.

Le quotidien arabe Al-Hayat, basé à Londres, a rapporté la semaine dernière qu’un pays occidental était en train de négocier des pourparlers entre Israël et le groupe terroriste palestinien. Le rapport indique que l'Etat Juif a promis d’étudier l’offre et d’y répondre après le 15 mai. C'est à cette date que les Palestiniens ont organisé des manifestations de masse et des émeutes.

Le rapport ajoute qu’il était probable qu’Israël exige que le Hamas arrête la fabrication d’armes et son projet de tunnels d’attaque. Ajouter à cela le désarmement de sa branche militaire, les Brigades Ezzedine al-Qassam. Le Hamas est « flexible » sur les deux premières revendications, a indiqué Al-Hayat, mais il est peu probable qu’il accepte de désarmer ses groupes. On ne sait pas si c’est cette exigence qui a fait échouer les pourparlers.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré que 62 Palestiniens ont été tués et plus de 2 700 autres blessés lors des affrontements frontaliers cette semaine.

 

Louis Chassagne

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article