Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace


Résumé de la journée d'hommage aux victimes du 13 novembre 2015

Comme l'année dernière, les commémorations des attentats du 13 novembre 2015 se sont achevées devant la mairie du XIe arrondissement de Paris. Deux ans jours pour jours après les drames, la France avance mais n'oublie pas.

Partager :


Résumé de la journée d'hommage aux victimes du 13 novembre 2015

Toute la matinée, Emmanuel Macron, en présence de son prédécesseur François Hollande, a rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015. Le Stade de France, Le Carillon, Le Petit Cambodge, La Bonne Bière et Casa Nostra, le Comptoir Voltaire, la Belle Équipe et enfin la salle de concert du Bataclan : lecture du nom des personnes tuées, dépôt de gerbe, minute de silence, échanges avec les familles de victimes.                            Le même cérémonial s’est répété tout au long de la matinée en hommage aux 130 morts et plus de 350 blessés des pires attaques terroristes de l’histoire de France.
Et pour clôturer cette commémoration, des ballons multicolores ont été lâchés pour représenter symboliquement les victimes. Aux alentours de midi 30, ils étaient nombreux à s’être déplacés devant la mairie du XIe arrondissement de paris. Tous ont assisté à cette dernière cérémonie organisée par l'association de famille de victimes Life for Paris

Après ce rassemblement, deux membres des Eagles of Death Metal, le groupe de rock californien qui était sur la scène du Bataclan le soir des attentats, ont improvisé un mini-concert surprise de quelques minutes. Ils ont interprété deux titres : « Save a Prayer », le dernier morceau entier qu'ils avaient joué il y a deux ans avant que l'attaque ne commence, puis « I Love You All The Time ». Visiblement très ému derrière ses lunettes aux verres de couleur, Jesse Hughes a ensuite distribué des roses blanches aux proches de victimes devant la mairie. 

Le 13 novembre 2015, 90 personnes ont perdu la vie au Bataclan, où quelque 1.500 spectateurs étaient réunis pour le concert des EODM. 

À l'occasion de la réouverture du Bataclan, il y a un an, la direction de la salle avait fait savoir que le chanteur des EODM n'y était plus le bienvenu à la suite de propos controversés. Outre les soupçons exprimés à l'encontre des agents de sécurité de la salle, le chanteur, connu pour ses positions en faveur des armes, avait avoir « vu des musulmans faire la fête dans la rue pendant l'attaque, en temps réel ».

À la suite de ces déclarations, deux festivals français avaient annulé la venue du groupe prévue à l'été 2016. Le groupe américain a toutefois déjà rejoué à Paris depuis les attentats. Une première fois très brièvement à la fin d'un concert de U2, quelques semaines après les attentats du 13 novembre, puis en février 2016 à l'Olympia lors d'un concert placé sous haute sécurité, devant un public composé en partie de rescapés de l'attaque.


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 9 + 4 =



Rechercher un article




Actualités


Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement