Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace


Une famille de victime dépose une requête pour que le procès Merah soit filmé et enregistré

Le procès d’Abdelkader Merah qui se tiendra à partir du 2 octobre, sera-t-il filmé ? C’est ce que demandent trois familles de victimes de Mohamed Merah, en raison de la « portée historique » du procès.

Partager :


Une famille de victime dépose une requête pour que le procès Merah soit filmé et enregistré

L'audience est très attendue. Elle débutera le 2 octobre prochain pour une durée de cinq semaines avec deux personnes dans le box des accusés, dont le frère du tueur au scooter, Abdelkader Merah. Et pour Oliver Morice, l'avocat de la famille de Mohamed Chemse Legouad, l'une des sept victimes de Mohammed Merah, ce procès constitue un "intérêt historique".  C'est pourquoi, « un enregistrement audiovisuel et sonore devrait intervenir ».

Or, depuis la loi Badinter de 1985, qui autorise l'enregistrement audiovisuel de certaines audiences, très peu de procès ont été filmés. Au total, on en compte moins d'une dizaine : Klaus Barbie en 1987 - le premier de l'histoire judiciaire français - puis les procès de Paul Touvier, Maurice Papon, celui du sang contaminés ou plus récemment le premier procès d'un génocidaire rwandais en 2014. 

"Il est important [...] que les générations futures puissent savoir exactement ce qu'il s'est passé et la décision qui sera rendue par la justice pour répondre à cette tragédie"

Si la justice autorise la captation du procès Merah, ça sera la première fois qu'un dossier de terrorisme fera l'objet de débats filmés. Mais, d'après Olivier Morice,  l'affaire Merah n'est pas un dossier terroriste comme les autres."C'est une affaire qui est marquant dans l'histoire du terrorisme et je crois qu'elle préfigure de nombreux autres actes terroristes qui se sont déroulés", explique t-il.

Selon lui, l'intérêt historique du procès pour l'avenir de la France ne fait donc aucun doute.

Alors la cour d'appel de Paris va-t-elle considérer que le procès Merah revêt "un intérêt pour la constitution d'archives historiques de la justice" ? Elle a trois semaines, soit jusqu'au début du procès, pour faire connaitre sa décision.

Sarah Cohen




Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 9 + 1 =



Rechercher un article




Actualités


Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement