Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace


L’Autorité Palestinienne attend la solution à deux états auprès de l’administration Trump

Alors que l’équipe de Trump va bientôt rencontrer Abbas, l’envoyé palestinien aux Etats-Unis recommande vivement à l’administration d’établir clairement sa préférence pour la solution à deux états ou Ramallah pourrait prendre des initiatives unilatérales.

Partager :


L’Autorité Palestinienne attend la solution à deux états auprès de l’administration Trump

Une délégation américaine de haut-rang rencontrera le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et l’équipe de négociation palestinienne le 24 août à Ramallah.

Parmi cette délégation, Jared Kushner, gendre du président, son haut-conseiller chargé de la paix au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, et Dina Powell, conseillère-adjointe à la sécurité nationale,

«Il est temps que nous l’entendions de sa part», a déclaré Husam Zomlot, envoyé de l’Organisation de libération de la Palestine à Washington lors d’une réunion dans son bureau avec les journalistes.

Cette rencontre aura lieu au terme d’un séjour au cours duquel les responsables américains rencontreront d’autres leaders israéliens et régionaux, notamment venus d’Egypte et d’Arabie saoudite.

L'envoyé palestinien a expliqué que pour l’Autorité palestinienne, la meilleure issue restait un engagement envers la solution à deux états. Trump avait rapidement pris ses distances face à la solution à deux états après avoir pris ses fonctions à la présidence au mois de janvier. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui s’était engagé en faveur d’une solution à deux états en 2009, a également depuis gardé le silence sur cette option. Une majorité au sein du cabinet de Netanyahu s’oppose à l’existence de deux états.

Husam Zomlot n’a pas précisé ce que ferait l’Autorité palestinienne si la délégation des Etats-Unis ne parvenait pas à déterminer le but final poursuivi par les négociations. Il a cependant expliqué que l’incertitude pourrait mener l’Autorité Palestinienne à retourner chercher la reconnaissance internationale pour son état, ou à durcir la résistance palestinienne de façon «pacifique» face à Israël.

Zomlot a déclaré qu’il avait une impression globalement positive de Trump et de ses négociateurs, affirmant que ces derniers avaient pris en compte les positionnements palestiniens avec attention.

Sophie Dias Das Almas


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 9 + 7 =



Rechercher un article




Actualités


Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement