Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace


Les juifs de Hongrie «abandonnés» par Israël

Benjamin Netanyahu est en déplacement en Hongrie pendant trois jours pour des raisons politiques. C'est la première fois qu'un premier ministre israélien se rend dans le pays depuis la chute du communisme. Mais la communauté juive hongroise, vexée de passer après les enjeux géopolitiques du Premier ministre, l'a accueillie froidement.

Partager :


Les juifs de Hongrie «abandonnés» par Israël

Benjamin Netanyahu doit rencontrer aujourd'hui et demain le Premier ministre Viktor Orban qui fait actuellement l'objet de deux controverses impliquant les 100.000 juifs de Hongrie.

A peine arrivé, des dirigeants de la communauté juive ont fait part au premier ministre israélien de leur désarroi.

Lors d'un discours, Orban avait salué un « homme d’état exceptionnel » en parlant de Miklos Horthy, dirigeant du pays pendant la Seconde Guerre mondiale et allié des nazis. Il avait à l'époque promulgué des lois antisémites et avait permis la déportation d’un demi-million de Juifs à Auschwitz pendant la Shoah (Holocauste).

Le Premier ministre Hongrois avait ensuite lancé et défendu une campagne contre le milliardaire juif George Soros, né en Hongrie, l’accusant de chercher à envahir le pays de réfugiés.

Orban avait été vivement critiqué par des dirigeants juifs du monde entier, et certains députés avaient même appelé Netanyahu à annuler son voyage pour ces raisons.

L’ambassadeur d’Israël en Hongrie, Yossi Amrani, s’est d’abord aligné avec les Juifs du pays en critiquant Orban. Mais sur ordre de Netanyahu, Israël a ensuite retiré ses critiques et a accepté les clarifications du gouvernement.

«De nombreux Juifs hongrois se sont alors sentis trahis par Netanyahu», a affirmé le rabbin Zoltán Radnóti.

Le président et un rabbin de la plus grande organisation juive du pays ont appelé Netanyahu à corriger cette impression de faire passer en premier les préoccupations politiques avant les relations d'Israël avec la communauté juive de Diaspora.

Mercredi, Orban et Netanyahu doivent rencontrer des dirigeants juifs dans la synagogue de la rue Dohány pour un évènement public, et une réunion à huis clos. « Cela sera difficile pour nous », a dit le rabbin Radnóti.

Sophie Dias Das Almas


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 4 + 3 =



Rechercher un article




Actualités


Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement